Se régaler au Brésil

Horaires Horaires au Brésil

Selon le type de restaurants, les horaires d'ouverture vont varier. Certains établissements vont essentiellement fonctionner entre 11h et 15h et servir "buffets" et nourriture au kilo. D'autres fonctionnent midi et soir (en général de 11h à 15h et 19h à 23h). Le plus souvent, ceux qui proposent buffet et kilo à midi ne proposent que des plats à la carte le soir. Les Brésiliens vont souvent manger au restaurant en famille le vendredi soir ou le week-end. Le délai d'attente est alors un peu long. Pour certains établissements, il est vivement conseillé de réserver.

Budget / Bons plans Budget / Bons plans au Brésil

La gamme des prix des restaurants est très variable. On peut manger quelques salgados pour une poignée de reais, un PF (prato feito ou plat préparé) pour une quinzaine de reais ou casser sa tirelire en mangeant chez Carla Pernambouco ou Alex Atala, où la note dépassera allègrement 100 euros par personne. Globalement, on peut manger correctement pour une centaine de reais. Un kilo de gamme moyenne coûtera 35 reais le kilo, comme au Rancho à Mariana (Minas Gerais) ou 75 reais au restaurant The line près de l'arc de Teles à Rio.

En supplément En supplément au Brésil

Le prix s'entend en général toutes taxes comprises. On rajoute un pourboire car le salaire des serveurs n'est pas très élevé. entre 5 et 10 %, on peut estimer que le pourboire est correct. On peut être plus généreux encore si on estime que le service le mérite. Lorsqu'il y a des musiciens qui se produisent, beaucoup de restaurants font payer un couvert musical. C'est souvent marqué à l'entrée ou sur les menus. Le prix peut être assez élevé.

C’est très local C’est très local au Brésil

Certains plats sont présentés comme étant pour une, deux, voire 3 personnes. Il est judicieux de vérifier la taille réelle des plats dans l'assiette des convives alentour car effectivement, certaines assiettes pour une personne sont largement suffisantes pour deux, ou pour trois... Les churrascarias sont des restaurants typiques où on vous sert de la viande à volonté. Il faut mettre le petit disque de la table en position verte pour être servi par les serveurs.

Dans de nombreux restaurants brésiliens, du Nordeste ou du Sudeste, on trouvera systématiquement comme accompagnement des plats les traditionnels feijão (haricots rouges), farofa (farine de manioc) et riz. Souvent issues des traditions culinaires africaines, indiennes et "cabocla", ces aliments de base permettaient de fournir les calories nécessaires aux difficiles journées de travail dans les champs. 

A éviter A éviter au Brésil

Dans certains boui-bouis, on évitera les crudités et les fruits de mer. L'eau minérale est de rigueur en tout lieu. Les plus méfiants ou fragiles éviteront les glaçons.

Enfants Enfants au Brésil

Certaines pousadas refusent les enfants pour garantir la tranquillité des hôtes. Ce n'est pas le cas pour les restaurants. C'est aux parents de voir si les enfants risquent de déranger les convives.

Fumeurs Fumeurs au Brésil

Il est interdit de fumer dans les bars et les restaurants, comme dans tous les lieux fermés destinés à recevoir du public.

Les attrape-touristes Les attrape-touristes au Brésil

Près des plages et des lieux touristiques, comme à Copacabana, les incontournables rabatteurs tentent d'appâter le chaland en tendant le menu et en ventant quelques avantages...

Faire une pause au Brésil

Horaires Horaires au Brésil

Toutes les villes proposent des pâtisseries, cafés et salons de thé. Ici encore, les horaires sont très variables, selon les villes, la saison, le jour de la semaine. Globalement, ils sont ouverts de 9h à 18h, voire 22h dans certains cas, lorsqu'ils sont intégrés à un café. Les jours de relâche varient. Dimanche, dans les centre-ville, rappelez-vous, tout est désert car tout est fermé. Ainsi, la magique confeitaria Colombo est fermée le dimanche dans son adresse du centre de Rio. Les autres jours elle ferme à 18h ou 17h. Dans sa filiale du centre culturel de la Banco Do Brasil, elle est fermée seulement le mardi. Elle est fermée le lundi dans son adresse du fort de Copacabana.

Les bars ferment souvent à minuit en fin de semaine, voire plus tard, jusqu'au dernier client. Dans la semaine, s'il y a peu d'affluence, ils ferment plus tôt. Beaucoup de bars proposent aussi des plats.

Budget / Bons plans Budget / Bons plans au Brésil

Le Brésil n'est plus un pays bon marché. Le prix des pauses gourmandes et des consommations alcoolisées est relativement semblable à ceux pratiqués en Europe. Le prix des en-cas salés ou sucrés est peut-être un peu moins cher. Certaines choses sont plus chères en revanche, le vin, à qualité égale sera un peu plus cher qu'en France. Le prix d'une bouteille de bière basique de 600 ml varie entre 7 et 11 R$ dans les bars de Belo Horizonte et São Paulo et 6 R$ la choppe, et 3,5 R$ le pastel de crevettes. Désormais, la mode de l'happy hour est de plus en plus présente dans les grandes villes brésiliennes. C'est alors l'occasion de se mélanger à moindre prix avec la gente bonita locale. Bien sûr, l'affluence est alors plus importante à ce moment ; pour un tête à tête en amoureux, c'est un peu plus compliqué.

A partir de quel âge A partir de quel âge au Brésil

La loi brésilienne interdit de vendre et de servir de l'alcool aux mineurs. L'âge légal de majorité est fixé à 18 ans comme en France. Vous ne pourrez donc consommer de l'alcool si vous avez moins de 18 ans. Il est cependant très rare que l'on demande au client de justifier son âge avec des papiers d'identité.

C’est très local C’est très local au Brésil

La tradition, surtout à Rio, veut que l'on retrouve ses amis en fin d'après-midi, après la travail, ou plus prosaïquement  après la plage, dans "son" botequim, bar de quartier à forte identité. C'est à partir du vendredi soir que cette pratique sociale bat son plein. On refait le monde, on commente le dernier match de son équipe de foot favorite et on parle du futur. Quand le temps s'y prête, fort heureusement assez souvent, l'ambiance des quartiers est à la fête. 

Dans les bars de plages ou les petits établissements, les habitués ont l'habitude de déposer les bouteilles de bière sous la table et lors de l'addition finale, elles servent de "factures". Des petits malins glissent quelquefois leurs bouteilles dans le tas des voisins. Les amoncellements de bouteilles de bières sont souvent impressionnants en fin de soirée.

La tradition du cafezinho offert aux convives semble être une tradition qui résiste, tant bien que mal, à l'évolution de la société brésilienne. Comme la cachaça, on peut se servir ou se faire servir de petites doses ou une tasse dans certains bars-restaurants traditionnels brésiliens. Ce sujet est si sérieux au Brésil que certaines thèses de doctorat s'y sont intéressées. 

Enfants Enfants au Brésil

Les enfants sont acceptés dans les cafés, bien sûr, et dans les bars. La législation n'interdit pas la présence de mineurs dans les débits de boisson... dans la mesure où ils ne consomment pas d'alcool bien sûr.

Fumeurs Fumeurs au Brésil

Comme dans tous les lieux fermés destinés à recevoir du public, il est interdit de fumer dans les bars et les cafés. Comme en France, il faudra sortir de l'établissement si la nicotine vous manque.